UN NOUVEAU PARTI POLITIQUE EST NE AU BURUNDI

Par Gratien Rukindikiza

 Burundi news, le 10/12/2007

Un nouveau parti politique vient de naître au Burundi. Ce parti s'appelle le Mouvement pour la Sécurité et la Démocratie M.S.D. Selon les informations recueillies, le parti MSD est présidé par Alexis Sinduhije. Le secrétaire général du parti est Déo Hakizimana, connu pour avoir rédigé la lettre ouverte au Président Buyoya lors des événements de Ntega Marangara de 1988. Il a été le principal organisateur du réseau européen du Frodebu à sa création.

Alexis Sinduhije a refusé de s'exprimer avant son allocution du mardi. Selon son entourage, le bureau politique est composé de  :

Alexis Sinduhije, Déo Hakizimana, François Nyamoya, Dr Liévin Sabiyumva, Odette Ntahiraja, Chantal Bakuzako et Innocent Majanja. Cinq hutu et deux tutsi pour ceux qui veulent en savoir  plus.

L'assemblée constituante a eu lieu ce dimanche 09 décembre 2007. Le dossier sera déposé au ministère de l'intérieur au cours de cette semaine pour obtenir un agrément.

Ce nouveau parti se distingue des autres partis, selon les informations recueillies auprès des participants à l'assemblée constituante, sur plusieurs points :

* Il y aura des primaires au sein du parti pour être candidat à un mandat. Ce sont les militants qui vont élire ceux qui vont se faire élire au niveau local ou national. Ceci tranche avec la pratique actuelle des autres partis de désignation des candidats selon des affinités diverses;

* Un programme clair qui indiquera aussi le financement de ce programme;

* Une tolérance par rapport aux autres partis politiques. Ce parti reconnaît que le Burundi a besoin des partis forts;

* Une volonté de diminuer le train de vie de l'Etat notamment les dépenses de certains dirigeants;

* Une lutte contre la corruption avec des mécanismes clairs et transparents des marchés publics;

* Une alternative aux deux catégories des partis politiques actuels : Les partis signataires des accords d'Arusha et les partis politico militaires. C'est le parti des exclus et des déçus de ces deux catégories. C'est aussi le parti de ceux qui veulent mettre en avant la sécurité et la démocratie.

Alexis Sinduhije a prévu, selon son entourage, de démissionner de tout mandat au sein de la RPA au cours de cette semaine qui commence.