LES NOUVELLES BREVES

 Burundi news, le 01/03/2015

Par Gratien Rukindikiza

L'attaque de Cibitoke

Lors de la dernière attaque de Cibitoke, l'Armée burundaise a été divisée en deux. Les anciens FAB n'ont pas été tenus informés de l'avancement de la guerre. Ceci explique l'intervention des imbonerakure. Au niveau du commandement de l'Armée, le ministre de la Défense, le G3 (responsable des opérations militaires), le chef d'Etat major interarmes qui devait diriger les opérations, le chef d'Etat major adjoint n'ont pas eu le droit de suivre l'avancement de la guerre. Les combats ont été confiés au commandement ex- FDD.

Le commandant du 211 è bataillon de Gitega (Ex-FAB), ancien 3 è bataillon commando, a été sermonné pour avoir gardé en vie les 9 prisonniers de la guerre. En effet, il a été le seul à ne pas tuer les prisonniers. Les 9 encore en vie lui devraient le remercier.

La population de Kamenge ne veut plus du riz du Président Nkurunziza

Lors des travaux communautaires de Kamenge, le Président Nkurunziza s'est joint à la population de Kamenge. Comme d'habitude, il devait distribuer du riz à ceux qui sont venus faire les travaux. Quand il a sorti les sacs de riz, la population de Kamenge a tourné le dos et a refusé ce riz. Les gens disaient qu'ils n'ont pas besoin de ces 5 kilos et qu'ils avaient besoin de leurs religieuses qu'ils ont tuées et qui leur donnaient beaucoup plus. La camionnette transportant le riz est repartie sans distribution. Est-ce le divorce entre le peuple et Nkurunziza?

Le faux premier de l'ISCAM, fils du Nkurunziza

La boutade en vogue dans les milieux officiers de Bujumbura est celle-ci : "Qui a été le premier de l'ISCAM à l'examen d'entrée?" Celui qui répond que c'est le fils du Président Nkurunziza a perdu.  Sur le papier, c'est lui, mais en réalité, il n'a pas été le premier. Les officiers se rejettent la balle pour savoir qui a fait l'arrangement pour qu'il soit le premier. A l'école indépendante, les professeurs s'étonnent qu'il soit tout d'un coup le premier, l'élève très moyen de la classe. Or, on sait que  parmi ceux qui postulent  à l'ISCAM, il y a des élèves très intelligents.

Un bon service pour son fils?

Le général Niyombare et la rumeur du soldat deuxième classe

Une rumeur à l'Armée qui court annonce la rétrogradation du général Niyombare au grade de soldat de deuxième classe. Une histoire de l'humilier, made in trio. Pourtant, son rapport au Président est très plausible. Il a eu le courage de l'écrire. Le Président Nkurunziza est lâché de plus en plus par les cadres du CNDD-FDD. Il n'ira pas jusqu'au bout des élections compte tenu de tous les problèmes qui entourent la candidature au troisième mandat. S'il reste encore un véritable ami au Président Nkurunziza, il lui dira de relire le rapport du général Niyombare et d'en prendre compte.